Le travail de COL&MON s’articule autour de trois volets (constitution d’un corpus numérique, création d’un logiciel d’analyses spatio-temporelles et cartographie historique) qui viennent alimenter les réflexions, confrontations et synthèses des collaborateurs tout au long du projet.

Constitution du corpus numérique

Dans une approche comparative, les deux bases constituant le corpus numérique de COL&MON (Collégiales et Monastères) seront alimentées parallèlement des données provenant de 56 diocèses dans leurs frontières médiévales :

Avril à décembre 2016 : Bourgogne et Lyonnais

  • Autun
  • Auxerre
  • Chalon
  • Langres
  • Lyon
  • Mâcon
  • Nevers

 

Avril à août 2017 : Alsace et Lotharingie

  • Bâle
  • Metz
  • Strasbourg
  • Toul
  • Trèves
  • Verdun

 

Novembre 2017 à mars 2018 : Nord

  • Amiens
  • Arras
  • Beauvais
  • Cambrai
  • Châlons
  • Laon
  • Noyon
  • Reims
  • Senlis
  • Soissons
  • Thérouanne
  • Tournai

Avril à septembre 2018 : Centre

  • Albi
  • Bourges
  • Cahors
  • Castres
  • Clermont
  • Le Puy
  • Limoges
  • Mende
  • Rodez
  • Saint-Flour
  • Tulle
  • Vabres

 

Novembre 2018 à mars 2019 : Sud-Ouest

  • Aire
  • Auch
  • Bayonne
  • Bazas
  • Comminges
  • Couserans
  • Dax
  • Lavaur
  • Lectoure
  • Lescar
  • Lombez
  • Mirepoix
  • Montauban
  • Oloron
  • Pamiers
  • Rieux
  • Saint-Papoul
  • Tarbes
  • Toulouse

Toujours dans une optique comparative, l’alimentation de certain champs sera également priorisée en fonction des thématiques des rencontres programmées entre partenaires du projet. Par exemple, on procédera à un relevé systématique des mentions d’écoles, de bibliothèques et de scriptoria pour préparer l’une des journées d’études consacrée aux réseaux scolaires.

Ces nouvelles informations seront automatiquement répercutées dans le corpus numérique commun. De plus, ce dernier sera intéropérable grâce au protocole OAI/PMH qui garantira l’ouverture des données du silo à la plupart des moissonneurs du Web sémantique. En effet, ce parti-pris présente l’avantage de réfléchir plus avant sur la sémiologie en accompagnement du développement de l’outil.

Planning de COL&MON programme de cartographie du phénomène religieux

Création d’un logiciel d’analyses spatio-temporelles

COL&MON a pour ambition de proposer, de manière dynamique, des représentations cartographiques et de la data-visualisation des données spatio-temporelles du corpus numérique présenté plus haut. Pour ce faire, nous développons un logiciel d’analyses spatio-temporelles en ligne SpaTe basé sur des applications et frameworks libres (postgresql, postgis, mapserver, D3.js, etc.) afin de garantir la pérennité et la maintenabilité de l’application.

SpaTe sera développé d’une manière itérative dont les cycles seront calqués sur les rencontres et les grandes phases d’alimentation du corpus numérique. Dans un premier temps, il permettra des analyses et des représentations cartographiques simples des données de la Bourgogne et du Lyonnais. Cette première utilisation de l’outil par les collaborateurs leur permettra d’affiner leurs interrogations spatio-temporelles. Cette phase permettra également de collecter des cas d’utilisation pour la suite des développements. Par la suite et après une courte période de prise en main, SpaTe doit permettre aux thématiciens de réaliser la plupart de leurs cartes, graphes et visualisations.

Cartographie historique

Une approche pluri-disciplinaire

Outre celles permises par SpaTe, des analyses et des visualisations plus poussées et complexes seront proposées par les géographes et les géomaticiens associés au projet COL&MON en collaboration avec les historiens tout au long du projet. L’objectif est de produire des connaissances fondées sur une interaction entre spécialistes de l’espace et spécialistes du temps qui collectent les données depuis des années. C’est pourquoi l’intégration dans COL&MON d’une équipe spécialisée dans l’information géographique, l’analyse spatiale et la géo-visualisation dynamique a été conçue comme un processus continu, graduel et transversal articulant ainsi les étapes conceptuelles, méthodologiques et techniques tout au long du projet.

Ceci donnera notamment lieu à une journée d’études consacrée à la représentation spatio-temporelle des objets historiques. Elle permettra de présenter les premiers résultats sur les données du projet, de discuter des options à suivre et de les confronter avec des travaux historiques ou géohistoriques en butte aux mêmes verrous méthodologiques.

La reconstitution des espaces diocèsains

Outre l’émergence de nouvelles connaissances géohistoriques, le corpus numérique de COL&MON permettra également de reconstituer les espaces diocésains avant 1317 car il regroupe un grand nombre d’établissements dont certains sont situés dans les zones de confins des diocèses. Si ces limites sont assez précises et bien connues à partir de 1317 (réforme du pape Jean XXII), il en est tout autrement pour les siècles précédents. Au fur et à mesure de l’avancée de la christianisation et du renforcement de la centralisation pontificale, le nombre, l’emprise et la géographie des territoires diocésains ont évolué entraînant une cartographie fluctuante. Il faudra en amont réfléchir au choix des documents à utiliser pour chaque diocèse (actes de conciles et synodes, chartes épiscopales, Gestes épiscopaux, cartulaires, pouillés, itinéraires archidiaconaux, etc.), rassembler toute la production scientifique sur le sujet, intégrer les résultats préliminaires et s’inspirer de leurs réflexions méthodologiques.

Il sera probablement nécessaire de se concentrer sur cette question des limites diocésaines pour les hautes époques où la notion de frontière n’est pas opérante, en envisageant une rétro-cartographie partant de l’état fiable le plus récent pour la période, en y portant toutes les modifications connues et en utilisant davantage des nuages de points (projections pointillistes ou modélisations du type polygone de Thyssen) que des tracés précis dans la mesure où les sources permettent rarement une restitution fine. Ces éléments de cartographie religieuse rejoindront progressivement dans l’outil d’analyses spatio-temporelles les autres données produites par le projet.

Rencontres scientifiques : réflexions, confrontations et synthèses

On confrontera les questionnements et les cartes réalisées lors de plusieurs types de rencontres : des réunions de travail en interne entre collaborateurs spécialistes des diocèses priorisés pour faire le point, par région déterminée (province de Lyon, province de Trèves, province de Reims, province d’Auch, province de Toulouse, etc.), de l’avancée des différentes tâches, et discuter des problématiques ou de thèmes transversaux qui feront l’objet ensuite de journées d’études. Chaque réunion en interne pointera des difficultés ou des questions complémentaires qui orienteront le perfectionnement des corpus et les rencontres suivantes.

Journées d’études

  • Juin 2017 : Réseaux de collégiales et réseaux de monastères : l’occupation de l’espace par les communautés religieuses à l’échelle diocésaine
  • Janvier 2018 : Les écoles monastiques et canoniales (IXe-XIIIe siècle) : pour une approche comparée des institutions scolaires
  • Juillet 2018 : La représentation spatio-temporelle des objets historiques : problèmes et méthodes
  • Février 2019 : Entre séculiers et réguliers : les transferts de statut au Moyen Âge – Filiations et interactions

Les journées d’études seront ouvertes à une trentaine de personnes dont tous les collaborateurs des partenaires de COL&MON, même non spécialistes des espaces priorisés et à d’autres collègues intéressés par les problématiques traitées. Il sera par ailleurs indispensable de s’appuyer sur de larges collaborations à tous les stades d’avancement du projet

Colloques

Enfin, deux colloques seront organisés. Ils aborderont des questions totalement transversales intégrant tout l’espace français médiéval, le second étant un colloque de synthèse du projet sur les apports des analyses spatiales réalisées et de la méthodologie mise en œuvre dans l’étude de l’implantation religieuse médiévale.

  • Mai 2017 (Grenoble) : Évêques et communautés religieuses dans le royaume de France et ses marges (816-1563) – Stratégies politiques, enjeux, confrontations
  • septembre 2019 : Colloque conclusif COL&MON

Documents de projet